Stats

Les articles de Caroline LHOMME

Après avoir travaillé une quinzaine d'années dans l'édition, Caroline LHOMME, une rupture d'anévrisme lui a fait découvrir le monde du handicap.Aujourd'hui, elle profite de cette expérience douloureuse mais finalement très riche pour écrire sur des sujets très variés.

Pour moins de 6€/mois*
Une protection juridique c'est l'assurance d'avoir à tout instant un JURISTE compétent dans le domaine du handicap , des aidants ou des séniors qui vous soutienne dans vos démarches vis à vis de tiers. * paiement annuel

Soirée partenaires FFSA 2010

« Essentiel » est une exposition collective d’artistes en situation de handicap mental ou psychique. Des artistes qui travaillent au Centre d’Aide par le Travail (CAT) de Ménilmontant, dans le 20ème arrondissement de Paris. Le Carré Baudouin accueille un panel de 40 ans d’art brut et singulier, parmi les artistes mis à l’honneur, il était possible d’y admirer les créations de Joseph Tibi. Cette exposition permet d’amener les néophytes et les initiés à apprécier cet art. Dans ce lieu, plusieurs salles et plusieurs artistes se côtoient. A chaque salle son ambiance et ses couleurs. Philippe Lefresme a choisi de faire des peintures colorées, des commodes et des objets. Joseph Tibi présente plus de 20 toiles, le bleu prédomine. Tous les artistes ont un age, un vécu différent et donc chacun a son expérience artistique. L’exposition peut être défini en trois mots : éclectisme, liberté et perfectionnisme. Dans l’art brut, l’artiste peut peindre ce qu’il veut, ce qu’il voit, il n’y a aucune autocensure. Cet art ne met jamais l’artiste dans l’incapacité, il y a toujours une pureté dans la création. D’ailleurs, l’œil est souvent présent dans les représentations, il peut être interprété comme l’envie d’être vu ou comme l’œil du spectateur. La dernière salle de l’exposition regroupe une diversité des pratiques et des matières. Rencontre avec Jean-Louis Vaez-Olivera, Directeur général du groupe UGECAM et Sophie Roznowski-Leignel« Les établissements du groupe UGECAM ont signé un partenariat avec la FFSA et Handisport. Ce texte vise à développer le sport dans l’ensemble des établissements du territoire national. Le Groupe UGECAM s’engage à ouvrir ses établissements aux associations et à promouvoir la pratique d’activités physiques auprès de ses patients. Cette pratique sportive pourra prendre plusieurs formes : des journées découvertes ou encore des compétitions. C’est d’ailleurs un projet de vie pour nous, nous développons ce qui existe déjà au niveau local. C’est essentiel de développer la pratique du sport dans nos 220 structures, c’est une partie importante de la prise en charge de nos patients. Nous sommes convaincus que la pratique du sport peut participer au retour à l’autonomie des patients. Que cela soit dans les établissements de soin ou dans les structures de vie, le sport fait du bien au quotidien. Le sport a une réelle importance dans nos structures. Par cette convention, le groupe s’engage aussi dans une prise en charge des personnes qui va plus loin que les soins». Comme le rappelle la FFSA, de son côté l’engagement porte sur l’animation et l’encadrement des activités découvertes et/ou des challenges en direction des patients et du personnel. IL s’agit aussi d’offrir aux patients non affiliés une assurance « passeport à la carte » leur permettant de participer aux rencontres sportives. Rencontre avec Charles Myara, Commissaire de l’Exposition « L’histoire entre le CAT et moi est plutôt singulière. Depuis deux ans, je suis impliqué dans la vie du CAT à travers des opérations d’exposition, et de vente d’œuvres. Pour le FFSA, j’ai organisé deux évènements. Quand on m’a parlé d’organiser cet évènement pour que les oeuvres puissent être exposées, je me suis empressé de trouver un lieu emblématique du patrimoine. De là est venu ce quartier populaire et artistique. A partir des collections existantes, nous avons fait une sélection des œuvres et avec les 2500 créations existantes il y avait de nombreuses réserves ! Une première sélection de 200 œuvres a été faite. Les artistes présents ont un travail représentatif de l’art brut et singulier. C’est une véritable prise de parole sociale, politique et artistique. Cette exposition est caractérisée par une énergie dans la création, un talent, une obsession créative et une absence de culture artistique. On peut remarquer une multitude de symbole dans les œuvres de ces artistes. Le portrait est un genre courant mais cette salle des portraits est époustouflante. Pour l’avenir, cet évènement est l’acte fondateur d’un projet important. Il est question de mettre en place un centre d’art brut et singulier pour accueillir les collections du centre et celles de tous les autres centres. Nous sommes actuellement en discussion avec les acteurs publics et nous recherchons des mécènes. Dans mon agence, je souhaite adopter une position culturelle et éthique ainsi qu’engager la responsabilité sociale. » Johanna Amselem18/06/2010

 http://www.ffsa.asso.fr

Suggestions: Voici des contenus traitant les même thèmes

Actualité