Stats

Les articles de Caroline LHOMME

Après avoir travaillé une quinzaine d'années dans l'édition, Caroline LHOMME, une rupture d'anévrisme lui a fait découvrir le monde du handicap.Aujourd'hui, elle profite de cette expérience douloureuse mais finalement très riche pour écrire sur des sujets très variés.

Pour moins de 6€/mois*
Une protection juridique c'est l'assurance d'avoir à tout instant un JURISTE compétent dans le domaine du handicap , des aidants ou des séniors qui vous soutienne dans vos démarches vis à vis de tiers. * paiement annuel

Sans interdit:un projet pour tous

Il est d’usage de penser que tous les monuments, les bâtiments et les lieux publics doivent être rendus accessibles aux personnes handicapées. C’est déjà une chose nécessaire mais pas la seule solution. Mais pourquoi ne pas concevoir des constructions, des jardins, autour du handicap ? Cette réflexion Marie-Mercedes et Christophe Ghénassia l’ont aussi eu. De cette façon est né le projet, « Pas de sens interdit ». Ce jardin a été conçu avec l’appui de bénévoles et de paysagistes suivant une formation à l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles. Au total, cinq objectifs ont été retenus pour cette création. Un espace accessible pour une personne en fauteuil roulant, pas d’obstacle pour une personne malvoyante, solliciter les sens, s’appuyer sur une technologie novatrice et respectueuse de l’environnement, réserver des espaces pour des animations, des expositions temporaires et des séminaires de formation pour les collaborateurs des entreprises. Dans le « moulin de la Bellassière », situé dans un écrin de verdure à un moins d’une heure de Paris, ils ont décidé de concevoir un jardin autour du handicap. Un espace ludique et pédagogique pour appréhender le handicap et l’appréhender en se focalisant sur les ressources développées par les personnes en situation de handicap. Une notion importante pour Marie-Mercedes qui espère apporter à chaque personne une réflexion autour du handicap en partant des animations proposées. Ce lieu amènera les visiteurs à exploiter au maximum leurs cinq sens. En fauteuil roulant ou à l’aveugle, ils devront réaliser un parcours prévu dans le jardin. Sols adaptés, plantes odorantes, balises explicatives, braille, tout a été pensé autour et pour les différents handicaps. Les aménagements prévus utilisent des produits et des idées destinés à améliorer le quotidien de tous. L’important est que la sensibilisation soit utile, que les visiteurs puissent également se mettre à la place des personnes en situation de handicap. Etant privé de l’un de leur sens, les visiteurs valides feront davantage appel au toucher et à l’ouïe. Cette mise en situation permet de mieux comprendre et de faire tomber les préjugés pour trouver le comportement adapté face au handicap car, comme ils le rappellent, « quand on n’y est pas confronté on ne sait pas ». Voila la vraie ambition de ce jardin, permettre aux personnes de savoir quoi faire et à quel moment l’aide est nécessaire ou quand il faut laisser l’autre autonome. Ici, chaque personne partira avec les mêmes chances et les mêmes informations, un moyen de mettre tout le monde sur un pied d’égalité. Ce projet a mûri pendant deux ans et le jardin devrait ouvrir ses portes courant mai-juin 2011. Les visiteurs sont tous les bienvenus. Les entreprises sont également sollicitées pour des partenariats et sont invitées à y former leurs collaborateurs. Marie Mercedes Ghénassia est très claire sur cette participation : « il ne s’agit pas seulement d’une opération de communication pour se donner bonne conscience mais une réelle réflexion doit être faite notamment en entreprise, autour de l’intégration des personnes handicapées ». Avant de penser à d’autres projets, ils veulent déjà exploiter et faire le maximum dans ce jardin. Ils aimeraient que d’autres projets fleurissent car, pour eux, « la dynamique fonctionne sur des exemples ». Au cours de nombreux voyages dans des pays d’Europe du Nord, ils ont pu se rendre compte du retard français et attendent maintenant que des projets personnels se développent. « Le jour on nous n’entendrons plus parler du handicap, notre combat sera gagné ». Pour les contacter par mail : mercedes@ghenassia.com

Suggestions: Voici des contenus traitant les même thèmes

Actualité