Stats

BUZZ-Les livres préférés de Caroline

Pour moins de 6€/mois*
Une protection juridique c'est l'assurance d'avoir à tout instant un JURISTE compétent dans le domaine du handicap , des aidants ou des séniors qui vous soutienne dans vos démarches vis à vis de tiers. * paiement annuel

« Danser dans le noir », le pari d’une vie

La danse, il n’y avait jamais pensé. D’origine marocaine, le jeune homme a 14 ans lorsqu’il perd la vue. A 25 ans, Saïd Gharbi rencontre le chorégraphe Wim Vandekeybus. Ce dernier était à la recherche de danseurs et d’acteurs non-voyants pour sa compagnie. En 1993, il obtient le « Prix spécial du Jury» lors du Festival du Film de Bruxelles pour son spectacle de 1993. C’est en préparant un film, l’année suivante, qu’il rencontre la danseuse d’origine slovène, Ana Stegnar. Aujourd’hui, c’est son épouse. Ils dansent ensemble pendant plusieurs années. Une passion est née. Depuis, Saïd a crée sa compagnie. D’autres rencontres ont également marqué le parcours de ce danseur comme celle avec Delphine Demont. Cette danseuse contemporaine française décide d’enseigner la danse sans utiliser la vue. Elle remporte son pari : elle a crée son association, Acajou, proposant des cours de danse pour les personnes non-voyantes. Acajou propose des ateliers réguliers ouverts aux personnes déficientes visuelle.http://acajou.m4ne.com/new_acajou_joomla/index.php Johanna AMSELEM16/07/2012

 http://www.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-derriere-les-apparences-34-danser-dans-le-noir-2012-07-18

Suggestions: Voici des contenus traitant les même thèmes

Actualité