Stats

BUZZ-Les livres préférés de Caroline

Pour moins de 6€/mois*
Une protection juridique c'est l'assurance d'avoir à tout instant un JURISTE compétent dans le domaine du handicap , des aidants ou des séniors qui vous soutienne dans vos démarches vis à vis de tiers. * paiement annuel

Congrès de l’APF

Cette année le congrès de l’Association des paralysés de France (APF) s’est tenu à Bordeaux. Lors de la clôture, la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot, a été interpellée par le président de l’APF sur une politique du handicap qu’il juge « en faillite ». Roselyne Bachelot a déclaré ne pas « partager cette vision même si beaucoup reste à faire ». Sous les huées et les sifflements des congressistes, elle a affirmé que « la situation de l’emploi des personnes handicapées s’est sensiblement améliorée ces dernières années ». Elle a souligné que 49% des entreprises dépassaient le taux de 6% de travailleurs handicapés et que le nombre des enfants handicapés scolarisés avait doublé en cinq ans. Lors du congrès Jean-Marie Barbier, président de l’APF, a lui dressé un bilan sévère de l’application de la loi de 2005 jugeant que « la politique du handicap en France est aujourd’hui bien mal en point, pour ne pas dire en faillite ». Il a ajouté assister « à des tentatives permanentes de remise en cause du principe d’accessibilité par différents maîtres d’ouvrage » dont l’Etat, alors qu’« il ne reste que 1.337 jours pour atteindre « l’objectif de 2015 prévu par la loi pour mettre aux normes tous les bâtiments recevant du public ». Aucune pénalité n’a été prévue par la loi, l’observatoire mis en place ne l’a été qu’en 2010 et le seul recours sera de mener des actions en justice. L’APF réclame notamment un « revenu d’existence incontournable » sinon « les personnes handicapées qui ne peuvent pas travailler sont condamnées à vivre toute leur vie 25% au dessous du seuil de pauvreté », a ajouté M. Barbier. Mme Montchamp, la secrétaire d’Etat aux Solidarités a souligné que le président Sarkozy avait « tenu son engagement de revaloriser » l’allocation adulte handicapés de 25% en quatre ans. Concernant une modification du mode d’attribution de l’allocation adulte handicapé, qui provoque la protestation des syndicats et d’associations de personnes handicapées, elle a indiqué que sur cette question « tout reste à faire ». Jean-Marie Barbier a annoncé qu’un « pacte 2012 » comprenant 12 engagements serait dressé à l’issue du Congrès et proposé à la signature des candidats à la présidentielle et aux législatives. Johanna AMSELEM16/05/2011

 http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iLg6qDksotgVoWfP8kMRBHYWG86w?docId=CNG.7f90b00090e2ae407f2bf384a9f0c8a9.a71

Suggestions: Voici des contenus traitant les même thèmes

Actualité