Stats

Les articles de Caroline LHOMME

Après avoir travaillé une quinzaine d'années dans l'édition, Caroline LHOMME, une rupture d'anévrisme lui a fait découvrir le monde du handicap.Aujourd'hui, elle profite de cette expérience douloureuse mais finalement très riche pour écrire sur des sujets très variés.

Votre soutien permet à nos équipes d'actualiser au plus prés de l'actualité nos fiches d'information sur le droit du handicap, sur l'accessibilité de votre logement et participe à promouvoir à travers son concours d'architecture et de design la problématique des situations de handicap au niveau des étudiants.

Interview C.C. La brutalité de l'EHPAD

0525_wavy_lst-21_single-01.jpg

Fille d’une femme âgée placée en EHPAD, C.C. a été confrontée à la brutalité du monde des EHPAD. Elle témoigne :

1/ Comment votre maman s’est elle retrouvée en Ehpad ?

Mon frère (médecin à Villeneuve Lez Avignon) et moi, avons obtenu un Jugement de Tutelle (24/02/2022) qui confirmait le maintien à domicile de notre mère, en s'appuyant sur 3 expertises de médecins judiciaires, dont 2 choisis par le tuteur auditeur lui-même. Mais, 2 semaines après sa désignation, le tuteur a décidé de ne pas respecter le Jugement et de n'en faire qu'à sa guise !

2/ De quelles violences a-t-elle été la victime ?

Maltraitance physique, psychologique et financière plus dégradation impressionnante de sa prise en charge, isolement et non respect de sa volonté et de celle de 2 ayants droit sur 3. Maltraitance physique : 1 mois après la désignation officielle du tuteur, double fracture de la cheville le 29/11/2021 ; notre mère était déjà en fauteuil roulant suite à une fracture du col du fémur chez KORIAN en décembre 2020, totalement négligée. Maltraitance psychologique = remplacement de 2 auxiliaires parfaitement ad hoc et acceptées par notre mère, par un impressionnant turn over d'auxiliaires (environ 30 en 2 mois). Toutes aussi incompetentes ou inadaptées a la situation... Maltraitance financière : les 7 000 € d'auxiliaires, deviennent rapidement 20 000 €, puis un personnel inapte et un service dégradé, voire inexistant (plus de petit-déjeuner frais et joyeux mais des ersatz sans saveur ni qualité nutritives ; suppression de l'orthophoniste, du kiné, du pédicure, etc. ; non-respect ou observance des ordonnances ; suppression des sorties et des visites, etc. Vol des effets personnels mis à disposition de notre mère pour son confort ....

3/ Avez-vous pu obtenir de l’aide ?

Beaucoup de témoignages sympathiques mais très peu d'engagements à mes côtés ou de témoignages ...

4/ Comment envisagez-vous son avenir ?

Idéalement, nous aimerions pouvoir poursuivre notre projet de construction d'une annexe aux normes handicapées pour héberger maman près de chez moi et accompagner sa fin de vie selon ses voeux ; compte tenu de ses problèmes cognitifs et des épreuves de 2020-2023, nous aimerions remettre Maman à domicile à la résidence senior VICTORIA PALAZZO (qu'elle n'aurait pas dû quitter et si possible retrouver l'équipe de soignants qui lui avait fait tellement de bien, au sortir de 3 expériences malheureuses en Ehpad (juin 2020-sept.02021). Si vous avez besoin de précisions, n'hésitez pas me joindre au 06 61 16 24 50. Cécile

 

crédit: Image de vectorjuice sur Freepik

Caroline lhomme

Suggestions: Voici des contenus traitant les même thèmes

Actualité